Test d’Assassin Creed

 

Assassin's Creed en-tête

 

Pendant plusieurs jours, je m’étais mis à réfléchir sur le premier test que je devais écrire sur Mordu de jeux. Pendant la création du site, je commençais le premier Assassin’s Creed. Je sais bien que je suis (très) en retard sur cette série, mais mieux vaut tard que jamais.

 

 

Assassin’s Creed premier du nom paru sur Playstation 3 et Xbox 360 le 13 novembre 2007 en Amérique du Nord et un peu plus tard sur PC. Le test fut effectué sur Xbox 360 puisque j’avais trouvé uniquement des copies de cette console en magasin lorsque le jeu était à un pris dérisoire de 9,99$ (il l’est toujours d’ailleurs dans les magasins à grande surface de ce monde). Le jeu sera le premier d’une longue lignée de titre de la série Assassin’s Creed à paraître chez Ubisoft et deviendra une des séries les plus lucratives de la compagnie.

 

 

Pour débuter, l’histoire est présentée comme une aventure historique. Cela signifie qu’une bonne partie des événements expliqués pendant le jeu se sont déroulés dans le monde « réel ». C’est LE premier jeu de la sorte que j’ai pu jouer. Il y a surement d’autres titres qui doivent mélanger l’histoire et le jeu de cette façon. Si vous connaissez des jeux autres que la série Assassin’s Creed qui suit cette lignée, dites-le-moi dans les commentaires plus bas. Bref, nous commençons en 2012 dans un laboratoire dénommé Abstergo. Cette dernière travaille sur l’Animus qui est une machine qui permet de lire le code génétique et du même coup les souvenirs qui y sont rattachés. Les souvenirs incluent ceux des ancêtres de la personne qui y rentre. Dans ce cas-ci, c’est le personnage principal: Desmond Miles. Notre ami fut d’une certaine façon capturé par Abstergo et doit ainsi rentrer dans l’Animus pour visiter son lointains ancêtre, Altair. Le héros aura pour mission de tuer 9 personnes (donc plus ou moins 9 missions d’assassinats) réparties sur les territoires disponibles dans le jeu. Damas, Acre et Jérusalem sont ces « terrains de jeux » principaux. Je vais m’arrêter ici pour l’histoire, car je pense que ce n’est pas ce que la majorité des gens veulent lire (et moi qui ne veux pas vous ennuyer avec six pages uniquement sur l’histoire 😉 ).

 

assix3025

 

L’univers du jeu est pour le moins immense. Près de 6 lieux sont disponibles pour l’exploration. Nous commençons dans la ville (village?) de Masyaf où Altair débute son périple. Le jeu est divisé en séquence. Je veux dire par là que toutes les villes ne sont pas débloquées dès le début du jeu. Il faut avancer dans l’histoire en éliminant entre autres nos cibles pour poursuivre notre exploration. Assassin’s Creed est assez linéaire, il faut faire notre enquête un peu partout dans la ville avec de petites missions. Ces missions sont malheureusement peu variées. Il faut soit rechercher des drapeaux le plus rapidement possible dans un temps donné, voler des documents à des passants, éliminer des gardes pour aider un confrère assassin pour qu’il nous donne des informations ou bien faire un interrogatoire plutôt musclé envers des porte-parole des cibles à éliminer. Avant chaque phase d’assassinat, il faut faire ces mêmes petites missions décimées un peu partout dans les villes de Damas, Acre et Jérusalem. Après quelques assassinats, on peut déjà voir à quoi le jeu va ressembler. La jouabilité semble au premier abord facile d’accès. Mais il n’en est RIEN! Une des forces d’Assassin’s Creed, en plus de l’histoire, est les contrôles qui possèdent une certaine profondeur. Je m’explique, pour attaquer un ennemi, il faut centrer notre assassin sur un des ennemis qui nous encerclent. Par la suite, avec une des gâchettes de la manette, nous pouvons choisir différentes actions, soit empoigner notre adversaire et le projeter au sol et le combattre avec notre arme choisie avec la croix directionnelle. Cela prend un petit temps d’adaptation avant de s’y faire. Heureusement, nous recevons uniquement quelques items à la fois. Cette tactique permet à nous, joueurs de jouer à notre rythme tout en assimilant les contrôles.

 

assix3021

 

Comme tout jeu relativement récent, Assassin’s Creed peut être terminé à 100% en récupérant les objets cachés à travers les différentes villes. Cependant, je vous déconseille FORTEMENT de chercher cesdits objets dès votre première partie puisqu’il faudra chercher le dernier item manquant pendant des heures. Je vous donne donc comme astuce de finir le jeu une première fois et par la suite chercher les drapeaux et autres templiers cachés avec une carte trouvée sur internet. Il sera ainsi bien plus facile de tout retrouver sans perdre patience comme il m’est arrivé 😉 .

 

assix3026

 

 

Assassin’s Creed est une bonne introduction à la série. Avec son histoire plutôt complexe, mais ô combien intéressante, le jeu à sa place dans votre bibliothèque vidéo ludique. Cependant, le jeu mérite uniquement d’être acheté pour 10-20 $. Plus haut, le titre ne vaut pas la peine même si sa durée de vie tourne autour d’une quinzaine d’heures si nous prenons notre temps. Le jeu d’Ubisoft n’a pas une énorme rejouabilité puisque le tout tourne en très grande partie sur l’histoire et l’effet de surprise qu’elle nous suscite. L’absence d’un mode multijoueurs n’aide pas la cause du jeu.

 

 Note finale

7.8/10