Ping-O-Tronic

Ping-o-tronic
La Ping-O-Tronic1

La Ping-O-Tronic est un clone du jeu d’arcade Pong parue en 1974. Cette console ne fut vendue qu’en Italie par Zanussi, une entreprise italienne qui était principalement dans la fabrication d’électroménager avant de se faire racheter par Electrolux quelques années plus tard. La Ping-O-Tronic n’est donc pas très connue en dehors de l’Italie et des collectionneurs. Elle a d’ailleurs bien vendu dans son pays d’origine, mais c’est uniquement avec l’arrivée de la 2e version de la console, la Play-O-Tronic, que les ventes ont vraiment décollée. La Ping-O-Tronic aurait, à sa sortie, été vendue au prix de 28 800 livres italiennes (~23 dollars canadien/15 euros). Cependant, cette information reste à confirmer puisqu’il n’y a que très peu d’information sur ce système sur la toile. La console fut également vendue en Allemagne par la compagnie Quelle sous la marque de fabrique Universum.

Publicité télévisée de Sony pour la Playstation qui se moque de la Ping-O-Tronic

Elle comprend trois variantes de Pong dont il s’inspire soit le tennis, le squash et le mode attraction/automatique. Le tennis est la version dite standard de Pong, c’est-à-dire qu’un joueur est placé de chaque côté de l’écran et doit empêcher de faire gagner l’adversaire adverse. Quant au squash, les deux joueurs sont du même côté de l’écran et doivent faire face à un mur (qui est l’autre côté de l’écran). Ils doivent ainsi faire rebondir la balle (carrée) le plus longtemps possible sur le mur tout en évitant qu’elle s’échappe en arrière des joueurs. Finalement, la dernière variante ne requiert pas d’intervention des joueurs. Attraction et Automatique permettaient aux vendeurs de laisser une console en démonstration dans leur boutique comme si deux joueurs y jouaient réellement. En mode automatique, il y a une barre recouvrant les côtés droit et gauche de l’écran. Ces barres permettent à la balle de rebondir indéfiniment. En attraction, la barre des joueurs se déplace au grès de la balle. Ce mode se rapproche plus du tennis et du squash.
Une des particularités de la Ping-O-Tronic est la possibilité de changer la grandeur des deux barres de jeu. Le plus grand est environ du tiers de la hauteur du téléviseur et le plus petit celui de la balle.

zanussi-gun-o-tronic-fusil
Le Gun-O-Tronic2

La console italienne a eu recours à plusieurs mises à niveau de ces composantes et de son apparence. Les modèles plus récents (à partir de la 5e itération) possèdent un connecteur additionnel sur le côté de la console. Ce connecteur permet de connecter le Gun-O-Tronic, un fusil en plastique. C’était la seule console avec la Magnavox Odyssey et la Philips Tele-Spiel à posséder un tel dispositif. Dès que l’on branchait l’arme à la console, l’écran élimine tout ce qui se trouvait à l’écran et fait apparaître une cible de la grosseur de 4 balles. Ce fusil plus vrai que nature était vendu séparément de la console.

La Play-O-Tronic succéda à la Ping-O-Tronic en 1977.

Publicité de la Ping-O-Tronic
Publicité de la Ping-O-Tronic

*Merci à Dave du site Nightfallcrew.com pour ces images en haute résolution de la Ping-O-Tronic.

 

Source

Images

1. Cyb3rn0id sur Wikipedia italien [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

2. www.pong-picture-page.de

Site web