Test de South Park : The Stick of Truth (PC)

Comment décrire South Park à quelqu’un ne connaissant que de nom la série même 20 ans après ces débuts? Cette série un peu comme les Simpsons a à peu près tout fait. Avec plus de 250 épisodes à son actif, South Park peut se targuer d’avoir couvert tous les grands événements de ces deux dernières décennies. N’étant pas un fan de la première heure de la série et avec seulement quelques épisodes écoutés ici et là, je rentre véritablement pour une première fois dans cet univers avec le jeu South Park : The Stick of Truth. Regard sur un jeu qui a passé à deux doigts de ne pas voir le jour.

Cela pourrait vous surprendre, mais même avec une licence aussi imposante que South Park, tout peut arriver dans le monde du jeu vidéo. En effet, le jeu était initialement sous la gouverne de THQ avant que ces derniers ne fassent faillite en 2012. Après de multiples retards et un changement d’éditeur plus tard, le jeu sort enfin sur PC, Xbox 360 et Playstation 3.

South Park : The Stick of Truth est très fidèle à la série d’origine et cela se voit partout dans le jeu. L’histoire est aussi décousue que ce que peut être une émission de South Park. Nous suivons Cartman et le reste de la bande à la poursuite du « bâton de vérité » qui a été volé par un camp ennemi. Nous dirigeons un personnage muet qui aidera toute la bande dans une aventure aussi folle que désordonnée. Parodiant les jeux de rôles, jeux vidéo comme jeu de rôle grandeur nature, les clichés que tout joueur de RPG connaît seront tous utilisés ou presque. Il y a un fil conducteur durant tout le récit, mais il n’y a pas pour autant une suite logique à l’action. On dirait plus un amalgame d’émission collée un à côté de l’autre. Sans tout dévoiler, les admirateurs de la série ne seront pas dépaysés. Blague de mauvais goût pour certain et fou rire interminable pour d’autre, l’histoire de South Park : The Stick of Truth n’est pas faite pour tout le monde. D’ailleurs, certaines scènes ont été censurées dans plusieurs pays notamment celle entourant l’avortement et le nazisme. Heureusement pour nous, la version PC à laquelle nous avons joué ne contient aucune censure.

The Stick of Truth est un jeu de rôle tour par tour dans la même lignée qu’un Paper Mario. À chaque tour, on a la possibilité d’attaquer, d’utiliser une attaque spéciale ou de prendre un objet pour nous soigner ou augmenter notre force par exemple. On peut bloquer la quasi-totalité des attaques en cliquant au bon moment durant le tour de nos adversaires. Cela nous permet d’esquiver des points de dégât que l’on aurait reçu en pleine figure sans ces blocages. Contrairement à ce que je pensais, les combats sont assez tactiques. À la deuxième moitié du jeu, il est recommandé d’utiliser efficacement les objets pour nous permettre de survivre plus d’un tour lors des combats plus corsés. Plus la fin approche et plus nous avons le choix entre plusieurs coéquipiers qui possèdent tous des habiletés différentes. Il est d’ailleurs conseillé de tous les essayer pour avoir une idée de leurs forces et de leurs faiblesses. Par contre, les personnages ne sont pas très balancés. Un certain allié dont je ne dirais pas le nom détruit tout sur son passage, et ce, assez facilement. Ce dernier une fois choisi rendra le jeu facile même à quelqu’un comme moi qui n’a pas des réflexes incroyables.

L’aventure en dehors des combats est tout ce qu’il y a de plus classique. Nous pouvons nous promener dans l’ensemble de la ville de South Park et ces alentours (le Canada semble en faire partie). La carte du monde est à première vue assez petite, mais plus on avance dans l’histoire et plus il semble superflu d’avoir plus grand. Même si on est loin d’un Skyrim et d’un The Witcher 3, le jeu ne semble pas non plus rivaliser avec ceux-ci. En dehors de la trame principale, plusieurs quêtes secondaires peuvent être complétées. J’ai aimé que même les quêtes non essentielles à l’histoire soient toutes très bien construites. C’est comme si on suivait un épisode de la série en parallèle. Que ce soit travailler pour Al Gore, retrouver des petits de la maternelle cachés dans toute la ville ou chercher les enfants de Petit Caca Noël dans les égouts, ces missions vous donneront quelques heures supplémentaires de gameplay.

South Park : The Stick of Truth est un bon jeu, mais surtout un très bon jeu pour les fan de la série. Ayant joué le jeu en entier sur Twitch, j’ai eu la chance d’avoir comme spectateur Daxers_CA et Quertilu. Ils m’ont été d’une grande aide à plus d’une occasion soit pour me donner des indices quand j’étais bloqué et pour m’expliquer certaines références qu’un néophyte comme moi ne pouvait comprendre. C’est à ces moments que j’ai réalisé que le jeu était bien plus agréable en compagnie de mordu de South Park que de jouer seul de mon côté. Même s’il peut sembler un peu court pour un RPG avec un peu moins de 20 heures au compteur en ayant complété le jeu avec plusieurs missions secondaires, South Park : The Stick of Truth est un titre à essayer, d’autant plus qu’il peut maintenant être acheté pour moins de 20 $ un peu partout.

7,5/10